• 18 | 04 | 2021 06:46

Flash Info

Cultures | Interview Kofi Abokitsè : « Nous avons le potentiel de contribuer à la transformation de l’agriculture au Togo »

Kofi Abokitsè est biochimiste, chercheur et entrepreneur togolais vivant au Canada. Titulaire d’un Doctorat en Biochimie industrielle à l’Université Heinrich-Heine de Düsseldorf, il est spécialisé en technologie enzymatique. Après des années de recherches postdoctorales en Allemagne, il rejoint le Conseil national de recherche du Canada (CNRC). Il a mis au point des produits révolutionnaires dans le domaine agricole : Tera prevent, Tera Boost pro et Ecopticide agri.

Parlez-nous un peu de vos produits Tera prevent, Tera Boost pro et Ecopticide agri ?

Ce sont des produits biologiques, naturels qui présentent plusieurs avantages. Le niveau de toxicité est très faible, ce qui les rend sécuritaire pour les utilisateurs et l’environnement. Ils sont biodégradables. Une propriété bénéfique pour une utilisation long terme. Leur efficacité est prouvée.

Tera Boost est un engrais biologique appartenant à la catégorie des biostimulants. Ce produit contient un consortium de bactéries (microorganisme) retrouvés naturellement dans le sol, de la famille des Bacillus et qui jouent le rôle d’intermédiaire entre la plante et son environnement. Ces bactéries contribuent à la disponibilité des sels minéraux utiles pour la bonne croissance des plantes, tels que le calcium, le phosphore, le fer. Tera boost est bien adapté pour les climats tropicaux, car les températures de 30 °C à 37 °C sont optimales pour la croissance des bactéries. Au cours de leur multiplication ces bactéries secrètent des enzymes qui dégradent la matière organique, en contribuant ainsi à maintenir la santé du sol. Tera Boost apporte la vie au sol, contrairement aux engrais classiques qui n’apportent que des minéraux.

Tera Prevent est un biostimulant fabriqué à partir des molécules de chitosane, un composant de la structure des crustacés. Le produit est un biostimulant qui augmente la résistance des plantes aux maladies, renforce leur système immunitaire. Tera Prevent aide la plante à la tolérance aux sels, à la chaleur et à la sécheresse.  

Ecopticide est un produit de lutte antiparasitaire pour l’agriculture, de la catégorie des biopesticides biochimiques, botaniques. C’est un mimétique de la nature, un mélange à large spectre d’action conçu pour lutter contre la majorité des maladies et les ravageurs des plantes (insectes, nématodes et champignons). Les ingrédients actifs sont les composants des huiles telles que l’huile de thym (Thymus vulgaris) et l’huile de l’arbre à thé (Melaleuca alternifolia).

Ecopticide renforce également le système de défense naturel de la plante. Ecopticide est très sécuritaire pour l’environnement, le transport et les utilisateurs. C’est un produit à très faible risque. Le produit ne laisse pas de résidus nocifs sur les cultures.

Sont-ils homologués dans votre pays d’adoption ? Si non pourquoi ?

Oui les produits sont homologués au Canada.

Y a-t-il un risque zéro en utilisant ces produits quand on sait les conséquences désastreuses du glyphosate ?

Glyphosate est un herbicide pour lutter contre les mauvaises herbes. Cette molécule synthétique, chimique est toxique et reconnue comme agent cancérigène. Elle augmente le risque de cancer non Hodgkinien de 41 %.

Ecopticide est un produit 100% naturel, fait à partir d’ingrédients habituels des produits de commodité. Les agents émulsifiants des huiles sont dérivés des plantes et les huiles essentielles de thym et d’arbre à thé sont des composants des pâtes dentifrices, produits désinfectants.

Tous les composants d’Ecopticide sont biodégradables, c’est-à-dire qu’ils sont complètement transformés en molécules élémentaires après 28 jours, confirmés par des tests selon la méthode OCDE 301 E.

Au Togo, l’agriculture occupe une part importante. Comment comptez-vous aider votre pays d’origine par vos produits ?

Apporter une contribution significative à l’agriculture au Togo. Atteindre l’accroissement de la productivité agricole, un des maillons importants de la chaîne des valeurs de l’agriculture au Togo, est un enjeu qui requiert des actions et initiatives diversifiées. Selon nos estimations, se basant sur des données de diverses organisations internationales, FAO, Croplife par exemple, les pertes de récoltes dues aux ravageurs et agents pathogènes sont supérieures à 50 % au Togo, et ailleurs en Afrique subsaharienne.

Le besoin d’intensifier la production est impératif, afin que les efforts des producteurs soient récompensés. Produire plus à travers une expansion équilibrée des superficies, contribue à une économie de ressources, moins de force de travail (énergie humaine et mécanique), à une utilisation réduite d’eau, et autres. Accroître uniquement les superficies cultivables représente une approche non viable à long terme. Les forêts sont détruites au profit des cultures, favorisant une aggravation des conséquences des changements climatiques.

Les pesticides chimiques sont dangereux et leur efficacité est en diminution constante. Car les parasites et les insectes ont développé au cours de l’évolution des résistances contre ces molécules synthétiques. De plus les changements climatiques provoquent des modifications au niveau du cycle de développement des parasites et insectes. Par exemple,  l’apparition de nouvelles espèces, l’augmentation du nombre de cycle de reproduction par saison. Les pesticides chimiques n’appartiennent plus aux éléments de solutions.

L’adoption par les producteurs du biopesticide à large spectre d’action Ecopticide constituera une étape importante vers la transformation de l’agriculture au Togo. Le besoin est non seulement de produire plus mais aussi de limiter, d’éviter les pertes de cultures pour une production durable. La qualité nutritive des denrées alimentaires est un enjeu important. Un traitement avec Ecopticide réduira les contaminations diverses, comme celles occasionnées par des toxines des champignons et par des bactéries, garantissant ainsi la préservation des valeurs nutritives.

Pour clôturer

Nous avons le potentiel de contribuer à la transformation de l’agriculture au Togo. Un accompagnement des autorités compétentes en matière de réglementation des produits phytosanitaires constitue un soutien approprié. Les expertises, les connaissances et savoir-faire acquis et accumulés peuvent être mis à contribution pour relever des défis importants au bénéfice des populations dans le besoin. Il faut innover, faire des avancés vers l’industrialisation.

Plusieurs ravageurs et maladies déciment présentement les cultures en Afrique et au Togo.  Ecopticide est efficace contre la chenille légionnaire d’automne, (Spodoptera frugiperda). La FAO et les organisations internationales recommandent l’utilisation de pesticides naturels contre ce ravageur afin de garantir la sécurité des consommateurs.

Propos recueillis par Anani GALLEY

 


Commentaires