• 18 | 04 | 2021 06:44

Flash Info

Elevage | Sciences aviaires : Da-Afi Apkpénè Akakpo admise au grade de Docteur

Ses recherches portées sur « Caractérisation des systèmes techniques et de la qualité des produits de fumage artisanal de poulets (Gallus Gallus) au Togo » présentées le 1er avril 2021 à la salle de conférence du Centre d’excellence régional sur les sciences aviaires (Cersa) de l’Université de Lomé lui donnent accès au grade de Docteur.

Mention très honorable ! C’est la note du jury présidé par Prof Kokou Tona, Directeur du Cersa. « La qualité du contenu du travail, les résultats obtenus et les résultats qui n’existaient pas, tout cela a compté dans la décision du jury. C’est la première fois qu’une recherche est faite sur les poulets fumés au Togo. Aussi cela se rapporte à la santé publique. », a justifié Osseyi Elolo, le Directeur de thèse. Pour la candidate, c’est un ouf empreint de joie. « C’est un soulagement parce que ce sont trois années et demie de travail acharné pour arriver à ce résultat », s’est réjouie Dr Da-Afi Akpénè Akakpo.

L’impétrante compte se servir des fruits de son travail afin d’aider la société. « Il faut reconnaître qu’au début de ce travail, il y avait des aspects que je ne maitrisais pas. Par exemple, la qualité de la viande et les probables contaminants chimiques notamment ceux apportés par la fumée et ceux qui étaient déjà présents dans la viande. C’est un aspect que je trouve essentiel et à partir duquel je vais sensibiliser les gens », a-t-elle laissé entendre.  

« Nous avons juste voulu faire un état des lieux, mesurer les probables contaminants chimiques que nous espérons trouver notamment les antibiotiques, les métaux lourds et certains composés également. Nous avons vu qu’ils étaient présents mais les teneurs n’étaient pas encore alarmantes. Toutefois cela pose quand même un risque. Car il y a présence de ces substances dans ces aliments-là. Ces produits ont du mal à être extirpés du corps. Ils s’accumulent et avec le temps posent les problèmes de toxicité pour le consommateur. », alerte-t-elle.

Dans ses recherches, elle est partie des constats selon lesquels, « le fumage du poulet est l’une des pratiques culinaires de plus en plus rencontrées dans la transformation du poulet à Lomé ». De plus, « les techniques conduisant à son élaboration sont méconnues et les caractéristiques du produit fini sont non documentées ».  « Nous avons jugé de valoriser ce que nous faisons et cela passe par une caractérisation pour savoir ce qu’il en est, faire l’état des lieux et voir dans quelle mesure améliorer, promouvoir ou vulgariser davantage ces produits-là », a justifié Dr Da-Afi Akpénè Akakpo.

Anani GALLEY

 


Commentaires